Tarku Resources conclut une transaction avec Eureka Exploration et annonce un changement à la direction

SASKATOON, SASKATCHEWAN- 1 juin 2017 - Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU) (la « Compagnie » ou « Tarku ») annonce que, suite à l'approbation de la bourse de croissance TSX, elle a complété l'acquisition de toutes les actions émises et en circulation d'Eureka Exploration Inc. («Eureka»), qui deviendra une filiale en propriété exclusive de Tarku. Les actifs d'Eureka englobent 5 propriétés d'exploration bien situées près de Chibougamau et Matagami dans le nord de l'Abitibi, au Québec et totalisent 285 claims ou 15 454 ha. le long de structures aurifères régionales. Cette acquisition augmentera de manière significative la position de Tarku au Québec. Depuis le communiqué de presse du 25 avril 2017, 11 claims qui étaient en attente ont été accordés par le Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec et sont intégrés à la transaction.

Comme annoncé précédemment, Tarku effectue certains changements au sein de la direction pour refléter sa nouvelle vision. Julien Davy entre en poste comme nouveau président et administrateur de la Compagnie et Benoit Lafrance entre en poste comme directeur de l'exploration et administrateur de la Compagnie tandis que Sylvain Laberge demeurera chef de la direction de Tarku.

La direction tient à remercier Bernie Kennedy et Tom McNeill, qui ont tous deux remis leur démission, pour leur contribution en tant qu'administrateurs et fondateurs de la Compagnie. M. Kennedy demeurera sur le conseil consultatif.

Julien Davy a commencé sa carrière de géologue d'exploration à l'été 1996. Depuis, il a évalué de nombreux projets au stade de l'exploration ou à des étapes plus avancées au Canada et à l'étranger et a été impliqué dans divers aspects liés à des acquisitions et des investissements miniers. Julien possède une maîtrise de l'Université du Québec à Montréal et une maîtrise en administration des affaires (MBA) de HEC à Montréal. Il a occupé le poste de président chez Stria Lithium et géologue senior d'exploration auprès de Corporation minière Osisko, et a été conseiller à l'investissement auprès de SIDEX s.e.c. de Montréal. Julien a également travaillé pour Corporation minière Niogold à Val-d'Or, Hecla Mining au Venezuela, Cambior Exploration Canada, Anglo-American Exploration et le ministère des Ressources naturelles du Québec.

Benoit Lafrance, titulaire d'un doctorat en ressources minérales de l'Université du Québec à Chicoutimi et ayant plus de 20 ans d'expérience, se joint également au conseil d'administration de Tarku. Au cours de sa carrière, Benoit a travaillé sur de nombreux projets d'exploration, des projets de développement minier, des études de faisabilité, des évaluations d'impact environnemental et des consultations avec les parties prenantes. Il a occupé les postes de Vice-président Exploration chez Focus Graphite, chercheur à CONSOREM, géologue principal chez Cogitore Resources et géologue au ministère des Ressources naturelles du Québec. En 2011, Benoit et d'autres membres de l'équipe CONSOREM ont reçu le prix Jean-Descarreaux de l'AEMQ. Benoit possède une expertise idéale pour développer et appliquer des idées et des techniques novatrices pour générer de nouvelles approches et objectifs d'exploration.

Enfin, en ce qui concerne le placement privé de 193 500 $ annoncé le 20 avril 2017, Tarku confirme que Tim Termuende, un administrateur, a participé au placement pour un montant de 3 250 $.

Sommaire de la transaction:

Tarku acquiert toutes les actions ordinaires et bons de souscription d'Eureka émis et en circulation en contrepartie de l'émission d'un total de 10 000 000 d'actions ordinaires de Tarku et de 900 000 bons de souscription de Tarku, chaque bon de souscription permettant au porteur de souscrire une (1) action de Tarku au prix de 0,10 $ jusqu'au 29 juin 2018.

Eureka possède une participation de 100% dans les propriétés suivantes :

District de Chibougamau

Basée sur une approche innovante, Eureka a utilisé un modèle d'exploration différent du modèle de « minéralisations à Cu-Au de type Chibougamau» typiquement employé dans le district pour prendre une large position de terrain au nord de Chibougamau (Québec) pour son potentiel en minéralisation de type or orogénique.

  • Richardson - 42 claims miniers couvrant 2 319 ha, situé à 20 km NNE de Chibougamau : 
    La propriété Richardson est située le long de la faille régionale Barlow. Même s'il n'y avait pas d'indice aurifère connu au moment de la désignation des claims au début de l'année 2016, le modèle d'exploration pour l'or orogénique s'est avéré juste avec la découverte d'un nouvel indice de 1,7 g/t Au par Eureka à l'automne 2016 (associé à des sulfures disséminés). 

    En plus de son potentiel aurifère, le projet Richardson contient aussi un complexe mafique-ultramafique intrusif montrant un contexte favorable pour une minéralisation en Ni-Cu-EGP ainsi qu'un indice historique de 2.75 % Zn sur 0.6m (forage historique) suggérant un potentiel pour une minéralisation de type sulfure massif volcanogène à Zn-Cu-Ag-Au.

  • Bullion - 26 claims miniers couvrant 1 435 ha situés à 25 km NNE de Chibougamau : 
    La propriété Bullion est également située le long de la faille régionale Barlow. La compilation des données historiques pour le projet Bullion a permis de révéler une intersection de 2 g/t Au sur 2 mètres recoupée par forage en 1984 mais non répertoriée sur les cartes de compilation du gouvernement. Cette minéralisation ainsi que le nouvel indice aurifère trouvé par Eureka sur le projet Richardson démontre le potentiel aurifère associé au nouveau corridor mis à jour par Eureka.

Avec le projet Bullion et son projet adjacent Richardson, Eureka possède 100% des droits miniers sur plus de 16 km le long de ce nouveau corridor aurifère qui n'a été testé que par 8 forages durant les années 80. Ce contexte géologique de faille sur la bordure nord du bassin sédimentaire le plus au nord de l'Abitibi est interprété comme étant similaire à celui de la Mine Detour Lake. Tarku/Eureka met en garde que la minéralisation présente à la mine Detour Lake n'est peut-être pas indicatif de la minéralisation qui pourrait être identifiée sur ses propriétés de Chibougamau, ceci demeurant un modèle d'exploration conceptuel.

District Matagami

Eureka a également utilisé des modèles d'exploration différents du modèle habituellement utilisé pour l'exploration des métaux de base de type sulfures massifs volcanogènes (SMV) dans le district de Matagami pour prendre des positions significatives le long de failles régionales pour leurs potentiel aurifère.

  • Apollo - 104 claims miniers couvrant 5 495 ha situés à 50 km à l'est de Matagami : 
    Le projet Apollo est localisé le long du cisaillement ductile régional de la Rivière Waswanipi qui affecte des laves alcalines, des conglomérats polygéniques (type Timiskaming) et des intrusions porphyriques anomales en or. Ce contexte géologique est favorable aux minéralisations de type « or orogénique associé aux roches alcalines et aux intrusions porphyriques ». Nous croyons que ce contexte de faille au nord de l'Abitibi est similaire à celui de la Mine Detour Lake. Tarku/Eureka met en garde que la minéralisation présente à la mine Detour Lake n'est peut-être pas indicatif de la minéralisation qui pourrait être identifiée sur ses propriétés de Matagami, ceci demeurant un modèle d'exploration conceptuel.

  • Admiral - 24 claims miniers couvrant 1 334 ha, situé à 25 km à l'est de Matagami : 
    Le projet Admiral inclus deux cisaillements régionaux et montre un potentiel pour les minéralisations orogéniques mésothermales tel que mis en évidence par l'indice Lac Olga Ouest situé immédiatement à l'est des claims d'Eureka (5,9 g/t Au dans une veine à quartz-carbonate-pyrite, échantillon choisi).

  • Atlas - 89 claims couvrant 4 870 ha situés à 50 km à l'est de Matagami : 
    Le projet Atlas contient des altérations de type alumineuses et une séquence volcanique dont les faciès et les affinités géochimiques sont similaires avec la Formation de Bousquet du sud de l'Abitibi (hôte de la Mine LaRonde). Cet environnement géologique particulier est favorable pour des minéralisations de sulfures massifs volcanogènes aurifères (SMV à Au-Ag-Cu-Zn). Tarku/Eureka met en garde que la minéralisation présente à la mine LaRonde n'est peut-être pas indicatif de la minéralisation qui pourrait être identifiée sur ses propriétés de Matagami, ceci demeurant un modèle d'exploration conceptuel.

Chacune des propriétés d'Eureka fait l'objet (1) d'une redevance sur le produit net d'affinage de 1 % NSR (net smelter return) en faveur de Julien Davy, la moitié (0,5 % NSR) étant rachetable en tout temps en contrepartie d'une somme de 500 000 $ et (2) d'une redevance sur le produit net d'affinage de 1 % NSR (net smelter return) en faveur de Benoit Lafrance, la moitié (0,5 % NSR) étant rachetable en tout temps en contrepartie d'une somme de 500 000 $.

À propos de Tarku (www.tarkuresources.com)

Tarku Resources Ltd. est une société d'exploration axée sur la génération de projets pour les métaux précieux et les métaux de base en menant des activités d'exploration dans des zones à fort potentiel géologique et à des niveaux élevés d'acceptabilité sociale. Tarku détient 100 % des intérêts dans tous ses projets. La génération de projet est la base du développement minier, la vision de Tarku est de générer des projets d'exploration avec un excellent potentiel pour des partenaires ou des acheteurs éventuels. Tarku possède une équipe de gestion expérimentée ainsi qu'une équipe technique solide. . L'objectif de Tarku est de créer de la valeur pour ses actionnaires grâce à l'acquisition stratégique de projets d'exploration, à l'utilisation de techniques d'exploration innovantes et à l'exploration de terrains fertiles. La direction met en garde que les résultats passés ou les découvertes sur des terrains proches ne sont pas nécessairement indicatifs des résultats qui peuvent être obtenus sur les propriétés de la Compagnie.

Divulgation selon le Règlement 43-101

M. Benoit Lafrance, géo., Ph.D., directeur de l'exploration et administrateur de Tarku est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers qui a préparé, supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques contenues dans ce communiqué de presse.

La Bourse de croissance TSX n'assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude de ce communiqué.

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l'égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d'incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Compagnie auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l'accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l'échec des travaux d'exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l'environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Compagnie se décharge expressément de l'obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si la législation en valeurs mobilières l'exige.

Renseignements

Sylvain Laberge
Chef de la direction
514-702-9841
slaberge@sdnlfinancial.com

Inscrivez-vous au bulletin de nouvelles

Nous venons de vous envoyer un courriel de confirmation; veuillez svp suivre les instructions pour finaliser votre inscription. Merci!