Apollo (Au)

À propos du projet Apollo

Le projet Apollo fait partie des "Trois A", 3 projets détenus à 100% par Tarku dans la région de Matagami (Amiral, Apollo et Atlas) totalisant 248 titres miniers centrés sur l'extension orientale de la faille régionale de Sunday Lake incluant le cisaillement ductile de la rivière Waswanipi (RWSZ). Il est constitué de 96 claims (5 273 ha) centrés sur la zone de cisaillement ductile de la Rivière Waswanipi.

Le projet a été acquis en 2016 par "Génération de projet" sur la base de plusieurs points d'intérêts géologiques. Il s'agit notamment des informations fournies par la cartographie la plus récente de la région et des résultats historiques qui ont identifié des grains d'or dans des dépôts glaciaires.

Apollo présente de fortes similitudes de minéralisation aurifère avec le contexte géologique de la mine de Detour Lake et du camp minier de Kirkland Lake. La direction de Tarku estime que le potentiel aurifère du secteur Matagami a été sous-évalué et utilise aujourd'hui des modèles géologiques et des techniques d'exploration modernes pour faciliter la découverte de minéralisations aurifères.

Aperçu du projet Apollo

LOCALISATIONRégion de Matagami, Québec
MÉTALOr
STAGEExploration
PROPRIÉTÉ100% Tarku
LAND POSITION96 claims (52.7 km2)
FAITS SAILLANTS DE L'EXPLORATIONSimilitude des minéralisations aurifères avec la mine de Detour Lake et le camp minier de Kirkland Lake.

Historique du projet

En 1987, lors de travaux d'exploration, Finnith Exploration a constaté que plus de 60% de leurs échantillons de till contenaient des grains d'or (de 1 à 19 grains d'or ; GM 46862). En 1988, le programme d'échantillonnage de till d'Inco a donné plusieurs valeurs aurifères supérieures à 0,5 g/t Au dans les fractions minérales lourdes, dont une valeur maximale de 4,94 g/t Au (GM 48222). Tous ces résultats historiques sont en aval de la zone de cisaillement Rivière Waswanipi qui abrite l'indice Rivière Waswanipi (2,36 g/t Au sur 1 m ; 1991, GM 51193).

Contexte géologique

Le projet Apollo est centré sur la zone de cisaillement ductile de Rivière Waswanipi, l'extension orientale de la faille de Sunday Lake. Cette structure régionale est caractérisée par la présence de roches alcalines, de conglomérats polygéniques (type Timiskaming) et d'intrusions porphyriques portant des valeurs anomales en or de l'ordre de centaines de parties par milliard (GM 52712). Ce corridor, altéré en carbonate-hématite-magnétite, contient l'indice aurifère Rivière Waswanipi (2,36 g/t Au sur 1 m ; GM 51193) encaissé dans un dyke porphyrique et des tufs altérés en pyrite-fuchsite ainsi que plusieurs intrusions porphyriques portant des valeurs anomales en or de l'ordre de 0,1 à 0,9 g/t Au sur 0,6 à 5 m (GM 52712).

Collectivement, ces métallotectes présentent un cadre favorable pour une minéralisation aurifère orogénique associée à des roches alcalines et des intrusions porphyriques, que Tarku interprète comme étant similaires à celles de la faille régionale de Sunday Lake, hôte de la mine de Detour Lake ou du camp minier de Kirkland Lake. Tarku prévient que la minéralisation de la mine de Detour Lake ou du camp minier de Kirkland Lake n'est pas nécessairement indicative de la minéralisation qui pourrait être identifiée sur les projets Matagami de la Société et n'est utilisée qu'à titre de modèle conceptuel d'exploration.

Géophysique locale

Tarku a réalisé un levé magnétique héliporté de haute résolution de 271 kilomètres-linéaires sur la zone favorable de 6 km, le long de la zone de Cisaillement Régionale de la Rivière Waswanipi (voir le communiqué de presse du 31 janvier 2019). Points forts du levé magnétique :

  • Les données magnétiques montrent que les valeurs historiques en Au associées aux roches porphyriques et alcalines des forages historiques sont principalement situées sur les marges des hauts magnétiques et aucun sondage n'a directement recoupé les anomalies de hauts magnétiques (voir figure 1),
  • Une corrélation entre les signatures de hauts magnétiques et la minéralisation aurifère est proposée puisque le meilleur résultat aurifère sur Apollo, soit l'indice aurifère de la rivière Waswanipi (2,36 g / t Au sur 1 m) correspond à la valeur en Au la plus proche d’un haut magnétique,
  • Plusieurs hauts magnétiques révélés par le levé sont kilométriques et de forme allongée. Ils sont interprétés comme des essaims de dykes alcalins enfouis ou des intrusions alcalines syn-déformation (voir zones [1] et [2] sur la figure 1)
  • Une faille transverse majeure et d’orientation NE-SO a été interprétée comme déplaçant d'autres structures et des roches plus anciennes dans la zone de cisaillement de la rivière Waswanipi (voir zones [3] de la figure 1),
  • Une nouvelle interprétation des données du levé magnétique a généré de nombreuses cibles de forage prioritaires visant des intersections de structures, des intrusions interprétées et des anomalies géophysiques historiques non vérifiées.

En mai 2021, Tarku a effectué un levé héliporté combiné magnétique (MAG) et électromagnétique (TDEM) de 750 km linéaires au-dessus des principales zones ciblées des projets Apollo et Atlas. Le levé effectué avec un espacement de 100 mètres entre les lignes de vol a été réalisé par les firmes Prospectair (Gatineau, Québec) et Dynamic Discovery Geoscience (Ottawa, Ontario), qui ont aidé à interpréter les systèmes minéralisés et identifié de nouvelles cibles aurifères et de métaux de base dans les zones favorables

Sur Apollo, l’analyse préliminaire du levé MAG et TDEM a clairement démontré l’extension de la zone de cisaillement de la rivière Waswanipi à l’est et à l’ouest, et tous ces métallotectes présentent un contexte favorable aux minéralisations de type or orogénique associées aux roches alcalines et aux intrusions porphyriques que Tarku interprète comme similaire à celui de la faille régionale de Sunday Lake, hôte de la Mine Detour Lake ou du camp minier de Kirkland Lake. Tel que décrit précédemment, le programme d’échantillonnage du till de Tarku en 2017 a identifié une zone favorable de 6 km de large le long de la zone de cisaillement régionale de la rivière Waswanipi (RWSZ) qui pourrait être la source des grains d’or échantillonnés (voir le communiqué de presse du 10 avril 2019).

Résultat d'exploration

Afin de valider les résultats aurifères historiques et de localiser la source de la minéralisation aurifère, Tarku a réalisé une étude d'échantillonnage du till, de l'humus et de la roche à l'automne 2017. Le nombre de grains d'or pour les échantillons prélevés sur les deux projets varie de 1 à 47, avec 18 échantillons contenant plus de 15 grains d'or, ce qui est supérieur au niveau de fond régional. Les résultats révèlent également une forte zonation et la présence de deux zones avec des comptes de grains d'or élevés (>15), avec une zone particulièrement importante dans la partie centrale sud du projet Atlas et ont identifié une zone favorable de 6 km de large le long de la zone de cisaillement régionale Rivière Waswanipi (RWSZ) qui pourrait être la source des grains d'or échantillonnés.

En 2019, suite à un levé géophysique magnétique à haute résolution de 271 km de lignes complété le long de la zone favorable de 6 km de large le long de la zone de cisaillement régionale de Rivière Waswanipi (voir le communiqué de presse du 10 avril 2019), plusieurs cibles aurifères jamais testées en forage ont été délimitées dans un contexte géologique favorable : les métallotectes présentent un cadre favorable à une minéralisation aurifère orogénique associée à des roches alcalines et à des intrusions porphyriques, que Tarku interprète comme étant similaires à celles de la faille régionale de Sunday Lake, hôte de la mine de Detour Lake ou du camp minier de Kirkland Lake.

Tarku prévient que la minéralisation de la mine de Detour Lake ou du camp minier de Kirkland Lake n'est pas nécessairement indicative de la minéralisation qui pourrait être identifiée sur les projets Matagami de la Société et n'est utilisée qu'à titre de modèle conceptuel d'exploration.

Programme d'exploration

Le projet Apollo est prêt à être foré. Tarku est à la recherche de partenaires pour faire passer le projet à l'étape suivante.

Inscrivez-vous au bulletin de nouvelles